Format : 14 x 21 cm
Pages : 184 pages
Parution : septembre 2020
ISBN : 978-2-35523-323-4

À l’aube, je partirai

Nathalie Frèrejean et Sandrine Figueira

Perséphone et Soline. Deux sœurs. Deux âmes habitées par les arts, mais aussi par leur existence présente et leurs amours passées. L’une est professeure de chant à Lyon ; l’autre photographe à Séville. La distance qui les sépare a fini par les éloigner. Toutefois, quand le doute les assaille, que l’angoisse s’empare d’elles ou tout simplement quand l’absence de l’autre se fait trop pesante, elles savent qu’elles répondront toujours à l’appel. Car qu’y a-t-il de plus profond que le lien unissant deux sœurs dont les cœurs se font écho ?

Dans ce roman d’une grande élégance écrit à quatre mains, Nathalie Frèrejean et Sandrine Figueira content, à la lumière de leur histoire, la force et la beauté d’une relation sororale à travers leurs touchantes héroïnes, qui n’ont peut-être jamais été aussi proches que depuis qu’elles sont éloignées.

Nathalie Frèrejean et Sandrine Figueira

Nathalie Frèrejean, mariée et mère d’un fils, est née en 1969 près de Rouen, où elle a intégré hypokhâgne. Après avoir vécu en région parisienne et exercé un métier dans la banque sur les hauteurs de Lyon, elle vit aujourd’hui au Creusot.

Sandrine Figueira, née près de Rouen en 1971, exerce sa profession dans les ressources humaines. Voyageuse, l’Andalousie a immédiatement été un coup de cœur. Elle vit depuis peu au pied des Pyrénées où ses passions pour la photographie et l’écriture ont trouvé résidence.